Expérience surnaturelle!

Alors, je vous ai promis de vous raconter mes rencontres de jeudi, et je vais le faire de ce pas décidé!

J’ai d’abord rencontré Sophie. Sophie est hypnotiseur. Je ne vous raconte pas cette fois ce qui m’a poussée à aller la voir mais sachez que  je ne sais pas me détendre, la sophrologie n’a aucune prise sur moi, ni la relaxation post-pilates. Pourquoi? Parce que je suis une méga maniaque du self-contrôle et que je ne sais pas lâcher prise. L’idée en allant voir Sophie, c’était de travailler ensuite en auto-hypnose pour combattre les douleurs, et l’angoisse. On a discuté (beaucoup, sûrement trop, je suis bavarde…) et Sophie en a vite déduit que je n’avais pas besoin d’elle. Je savais comment faire, j’étais sur la bonne voie, d’ailleurs je discute déjà pas mal avec mon moi profond et celle que j’appelle la « petite Emilie ». Qui est cette petite Emilie? C’est la fillette que j’étais et qui a tellement besoin qu’on prenne soin d’elle. Depuis que j’ai lu Filliozat, je suis plus tolérante avec moi même, je me laisse passer plus de choses, je m’autorise le droit à l’erreur. Je change en tant que mère…Mais ma partie femme a du mal à s’exprimer.

J’ai aussi attaqué un gros travail personnel, une belle remise en question, plutôt positive même si difficile. Qui suis-je? Une maman qui fait de son mieux, une femme peu sûre d’elle, un humain parmi les humains. Mais un humain qui aime prfondément les autre. Je ne peux pas n’avoir que des défauts, j’ai plein de savoir être positifs, pourquoi est-ce que je ne suis pas capable de le voir?

Tout ce que Sophie m’a dit c’est qu’il faut arrêter de tout intellectualiser. C’est exactement ce qui génère mon stress, augmente le flux anxieux en moi, et attire les mauvaises vibrations. J’ai souri intérieurement, genre les misères appellent les misères. Puis je me suis dit qu’à force d’imaginer les 1001 scénarios catastrophes, je faisais peut être inconsciemment des choses pour que l’un d’entre eux se réalisent… Elle m’a mis le doute au final. Et puis pourquoi ne pas me faire un ou deux scénarios merveilleux, ou carrément se dire « hakuna matata »! Ben oui, pourquoi? Je tolère tout à fait que ce soit le mode de fonctionnement de Rayond’soleil, je me dis que c’est l’innocence de l’enfance, Sophie répond qu’il ne tient qu’à moi de retrouver cet émerveillement.

Je suis entrée dans sa maison pleine d’interrogations. Pourquoi suis-je celle que je suis? Qu’est ce qui fait que je manque de self-estime, de confiance en l’autre, que je me pose autant de questions. Réponse inattendue: on s’en fout! Le pourquoi n’est pas important. Oui il faut tendre la main à notre enfant intérieur, j’ai raison en ce point, mais non l(hypnose ne me fera pas remonter le temps. Le passé appartient au passé, et il ne se répare pas, je dois construire l’avenir. je suis ultra déstabilisée. J’avais peur que de vilains souvenirs remontent à la surface, des souvenirs enfouis, et en fait elle m’annonce qu’on ne va pas essayer. Son boulot, c’est l’avenir. Et le présent. Là, j’avoue que j’ai déjà  deux ou trois muscles qui se sont relâchés. Elle me conseille de lire Les cinq blessures et de me renseigner sur la méthode Sedona. En fait, si je l’écoute, à ce stade, je peux partir. Un peu de lecture, et tout ira bien. Mais vu que je consulte pour une raison importante: la douleur, on va au bout, on passe au delà du réel. 

Elle m’a installée bien confortablement et m’a couverte. Le deal c’était qu’elle ne e fasse pas faire n’importe quoi, comme on peut le voir à la télé. Elle sourit. Non, elle ne le fera pas, de toutes façons, même si elle voulait, si je ne veux pas, je ne ferais pas. D’après elle, les gens « obéissent » parce qu’ils sont programmés pour, et cela ne fonctionne qu’à divers degrés selon les personnes. Je ne suis pas tout à fait rassurée, et il me faudra  minutes (et quelques petits tests persos pour l’être). Une fois rassurée, je commence à me détendre. Je me laisse bercer par sa voix. Finalement, plus que de l’hypnose, c’est une expérience de relaxation . Cela ne m’était jamais arrivé. Je n’avais jamais relâché la pression, déverrouillé les systèmes de sécurité. J’ai chaud, je me sens bien, je continue de penser, je ne sais pas arrêter puis Sophie ne me l’a pas demandé (et c’est toute la différence avec la sophrologie finalement, puisque j’ai le droit de penser, je ne suis pas sur la défensive). J’erre dans une sorte de brume bienveillante.(oui parce que des fois la brume c’est glauque, mais là pas du tout). Je me sens bien, un peu comme la fois où j’ai tiré deux lattes sur le joint de ma copine Marine au lycée (coucou Marine! Y a prescription hein?). Bien mieux que la fois où j’avais tout fumé…(oui on a le droit de ne pas connaître ses limites à 17 ans!). Dans la phase entre détente profonde et sommeil léger, j’entends Sophie marteler des mantras positifs, que je devrais me répéter après. Une copine a déjà arrêter de fumer grâce à elle, je vais arrêter d’avoir mal à pleurer, j’en suis sûre. 

Finalement mon ressenti? Je me sens bien, pleine d’allant. Je crois que Sophie avait raison, je suis sur le bon chemin. J’avais besoin d’un coup de pouce, c’est fou le pouvoir d’auto persuasion qu’on a tous en nous. Plus je me répète que je suis nulle, et plus je me sens nulle et plus mes journées sont mauvaises, plus je pense à la douleur, et plus je la ressens. Rajoutez à cela mon hypersensibilité ( que Sophie préfère appeler sensitivité, c’est moins négatif, on peut le transformer en quelque chose de positif!) et ça donne un sacré cocktail. Je pourrai vous dire d’ici quelques semaines si cela a fonctionné, concernant la confiance en moi comme la douleur. Je n’étais pas en crise aiguë en allant la voir donc je ne sais pas. Je me sens bien dans mes Converses depuis en tous les cas, parce que je me répète que je suis Lumière, et que je le mérite( méthode Coué finalement).

J’en garde un bon souvenir. J’arrive à me détendre en faisant de la relaxation à la maison, en appliquant la respiration consciente. A voir comment cela fonctionnera quand je serai confrontée à quelque chose d’anxiogène ou de désagréable,ce qui n’a pas été le cas pour le moment. Je dis pas que j’ai vu que des paillettes en 4 jours, mais rien qui ne m’ait stressée au delà de mes capacités à ne pas me crisper!

Ensuite j’ai rencontré Emilie. On était copines de prénom, ça rapproche. Emilie elle souhaite un partenariat entre sa future chouette boutique ( les auvergnats, gardez un oeil sur Cournon, c’est prévu pour la rentrée) et l’association Portage et Handicap. En quelques minutes, on s’est trouvées tellement à l’aise qu’on a eu bien du mal à nous libérer à l’heure prévue!!! Je suis tombée sur une belle personne, avec un joli projet et un réseau associatif de dingue! L’association Auvergnate pour une Naissance Respectée, c’est elle (entre autre!). Je peux pas vous faire un résumé de notre rencontre mais c’était drôlement chouette 🙂

Je pense qu’elle ne m’en voudra pas de vous lâcher quelques uns de ses secrets toutefois. Bientôt s’ouvrira une boutique accessible à tous, marcheurs ou non, avec à l’intérieur, en plus d’une nana sympa, des produits respectueux de vos enfants. Du matériel bébé adapté, un espace convivial!!!J’espère y trouver tout ce que je ne trouve que sur le net, des marques françaises en plus des marques bios, et je lui fais confiance, parce qu’elle avait l’air sacrément passionnée quand on discutait toutes les deux… Je sais qu’elle fera attention à l’accessibilité, puisqu’elle est venue me trouver pour avoir un regard éclairé, et je vous propose de lui soumettre quelques idées d’adaptations possibles si vous avez des choses en tête, des critiques à émettre sur les lieux dans lesquels vous vous rendez avec vos enfants. Déjà je lui ai dit que par exemple, ce serait cool un endroit où poser nos loulous le temps des courses, ou genre les produits qu’ils ne doivent pas manipuler sur les rayonnages qu’ils ne peuvent atteindre. De la patience aussi, si ils se mettaient à trifouiller dans les couches lavables :p Je ne me sens jamais si mal que lorsque la vendeuse se montre excédée par les enfants qui tripotent tout, sachant que j’exige d’eux un minimum de respect (on range après, on le fait avec mains propres, on n’enlève ni les emballages ni les étiquettes). Voilà, je la laisserai vous dévoiler le projet, dans la parole est à vous, si elle le souhaite !!!

Quand je pense que Demain je rencontre Julie et Ronan, les Kangooroules, j’en suis toute excitée à l’avance!!! 3 rencontres en quelques jours, si ce n’est pas un bon KARMA, autorisé parce que j’ai ouvert mes chakras, je n’y comprends rien!!! J’espère que vous n’êtes pas trop déçus, et que vous ne vous attendiez pas à du grand spectacle, pour moi, réussir à lâcher prise, c’est énorme. Ma seule déception de cette expérience surnaturelle, est de ne pas avoir croisé Mulder :p

DSC_1049

je me sens comme ce bébé lynx, sur la ligne de départ d’un demain qui sera plus grand, apaisée et joueuse. Crédit photo, moi même. Crédit bébé lynx, le parc animalier d’Auvergne !

 

Publicités

Une réflexion sur “Expérience surnaturelle!

  1. Pingback: Comment devenir végé en une seule leçon… | Portage & Handicap

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s