0

Kermesse magique

La fête de l’école, c’est l’événement de l’année pour Rayond’soleil. Et les garçons aiment nous suivre aussi! L’an dernier, j’avais emmené un copain de Calme de lune, un peu inquiète quand même de le confronter à notre monde, et comme pour me montrer à quel point mes enfants savent choisir leurs amis, il s’était éclaté…

Faut dire que l’école met le paquet: Kermesse, tirage au sort, spectacle de musique…

A tous les stands, des cadeaux, et de la créativité.

Les adultes de l’établissement sont déguisés, les enfants sont excités…

Cette école à part m’a invitée à sa kermesse juste avant que Rayond’soleil ne l’intègre.

J’avais un peu peur, tous ces enfants n’allaient-ils pas me renvoyer quelque chose qui me ferait peur pour l’avenir?

J’ai vite ouvert mon esprit. Heureusement pour moi!

Et nous en sommes à la 4ème kermesse. C’est gai, c’est coloré, ça sent bon le chocolat et ça fait du bruit.

Les enfants de l’école « classique » sont invités et présents en nombre. C’est ce qui m’a le plus frappé la première fois et qui continue de m’émerveiller à chaque nouvelle représentation, car c’est aussi bien réglé qu’une pièce de théâtre.

Je salue le melting-pot, la mixité sociale, culturelle, je salue les sourires et les rires, je salue les efforts de chacun pour que ce moment soit réussi et reconnu comme le plus beau de l’année. Les travailleurs de l’ESAT d’à côté sont là aussi pour présenter leur travail.

Chacun se mêle sans prêter garde à la différence qui ne saute pas aux yeux tant elle est réussie et intégrée. Personne ne regarde avec insistance.

Je ne pense pas pouvoir retranscrire ce qui se joue en moi à chaque fois, ni même l’ambiance. Je n’ai pas assez de talent.

Cette année, ce qui m’a le plus marquée c’est l’initiation au cirque qui a tant plus à Avalanche et à Rayond’soleil, c’est cette dernière qui sautillait partout avec son ‘Moureux à elle, et le spectacle de danse des ados, qui y ont mis tant de cœur et d’amour, qu’ils brillaient comme des soleils. Oui, ces ados exceptionnels ont bossé trois chorégraphies et l’une d’entre eux m’a particulièrement touchée: elle virevoltait, lançant sa silhouette à gauche, à droite, se propulsant en l’air, un sourire gravé sur ses lèvres. Une autre plus loin a perdu le fil, mais personne n’a remarqué tant ce qui était présent c’est l’envie, et la gaieté qui se dégageait du groupe.

Chaque année, un groupe de percus du coin, les Batucada, vient jouer dans la cour. Les ados ont continué à danser au milieu des percus sous les yeux fascinés de mon Avalanche. Prise dans le rythme, même moi j’ai dansé, mal mais je m’en fichais.

Le prof de musique a sonné le rappel des troupes, et Rayond’soleil, trop fière d’embringuer son frère, est partie en courant derrière T. l’une de ses éducs préférée, pour un mini concert improvisé.

Chacun y met sa patte, chacun y met un bout de son cœur, de la directrice à la secrétaire, chacun joue le jeux, et j’ai encore une fois regretté de ne pas y être allée déguisée moi aussi pour encore mieux me fondre dans la masse. Chacun fait son maximum pour que la fête soit belle, et réussie, et même l’orage menaçant a préféré attendre la fin du bal pour éclater, ne laissant tomber que quelques gouttes rafraîchissantes dans l’après-midi, histoire de ne pas hâter les fêtards vers la sortie.

J’avais envie d’un petit texte pour vous dire merci à tous pour cette journée de bonheur. Je ne vous rends pas hommage car aucun mot ne saurait suffire, vous seuls savez tout ce qui se cache derrière les tentes, et la musique, et vous seuls avez su rendre cet endroit qui me faisait si peur en un havre de paix, pour mon Rayond’soleil et pour toute la famille…

Publicités
0

Musique, portage et handicap…

Mon petit Rayond’soleil a toujours été attirée par la musique. Les sons doux et mélodieux, parce que les jouets à bruits, très peu pour elle!!! Elle n’aime pas les bébés qui pleurent, les jouets à pile qui font des bruits souvent désagréables et criards. Elle aime Stromae, Boulevard des airs, Vanessa Paradis et Fréro de la Véga. Entre autres. Des goûts éclectiques, et surtout une vraie passion. Nous qui pensions que sa mémoire était relativement limitée, nous avons découvert qu’elle connait beaucoup de chansons par coeur…

Elle est aussi en amour devant les musiciens. Le joueur d’accordéon sur la place, la fête de la musique, les spectacles musicaux, le musicien qui vient leur apprendre à jouer à l’école…Elle les aime tous, elle les écoute tous, elle est captivée, par les mouvements et les sons qui en ressortent. D’ailleurs, elle a commandé un Djembé à Noël…Tant que le son n’est pas trop fort, ça roule, et c’est juste magique!

Elle a un siège auto bien connu des parents d’enfants hypotoniques, une des seules marques à proposer des sièges adaptés, qui coûtent un rein et demi, mais sont pourvus d’écouteurs intégrés à la têtière! Magggggggggggggiiiiiiiiiiiiiiiiiie! Les trajets en voiture ont parfois été chaotiques, mais avec le mp3, elle peut écouter Kendgi sans nous infliger ça à tous! Et elle chante. TOUT LE TEMPS! (d’où l’intérêt de calquer et d’influencer ses choix musicaux!!). Depuis toute petite, alors qu’elle allait à l’éveil musical avec ses nounous, elle chante, fredonne, même quand elle ne connaît pas les paroles. 

Donc, la musique adoucit les moeurs…Et les humeurs parfois orageuses de nos petits loulous. Quand elle est trop en colère/révoltée/irritée/fatiguée, nous mettons doucement de la musique dans sa chambre, pour l’apaiser…Parfois, ça ne marche pas, mais souvent ça marche.

La musique pour éveiller, doucement, des enfants qui n’ont que leurs oreilles…Des enfants qui ne peuvent pas bouger, ou pas parler, ou parfois les deux. La musique pour communiquer avec un enfant qui ne nous regarde pas, la musique pour soulager cet autre enfant qui souffre. La musique comme un petit souffle de vie. J’aurai aimé apprendre la guitare, mais quiconque me connait bien, sait que je ne suis pas très douée de mes mains, et j’ai rapidement laissé tomber. A la place, j’achète des Cd, et je chante comme une casserole, en coeur avec mes enfants. On apprend des comptines de Noël, on fait les marionnettes. Ce n’est pas une passion pour moi, mais c’est vraiment un moment où on est tous égaux…Parce que Rayond’soleil n’a pas moins de capacités que ses frères quand on chante en yahourt…Et que c’est important, que ça nous fait marrer aussi!!

La danse s’est imposée comme une évidence pour mon Rayond’soleil. J’ai vu danser aussi des enfants en fauteuil, tout est possible, là encore, c’est l’histoire de bonne volonté…La votre, il faut savoir accepter que son enfant ne fera pas une chorégraphie parfaite, que parfois il sera le point de mire au spectacle, et celle de la prof aussi. Parce que le premier club contacté m’a proposé de la mettre avec les petits. Hum. Non merci. Je vais vous parler de Myriam, que je connais peu, mais qui connait bien Rayond’soleil. Ses premiers mots ont été « ne vous en faites pas, elle est surtout là pour s’amuser. Si elle s’amuse, j’aurai rempli ma part du boulot! ». Moi je voulais l’inscrire au poney. Pour augmenter son tonus. MyrDSC_1181 (Copier)iam a pointé un truc fondamental, elle ne danserait pas comme les autres, mais elle allait développer quand même sa coordination…Et quand je la vois danser, le sourire aux lèvres, sans sauter comme ses copines, sans toujours suivre, parfois dans la lune, je me dis que j’ai bien fait. Parce que toutes les gamines la connaissent. En 3 mois, elle a augmenté son réseau. Elles l’aident, la guident, et ne la laissent pas se perdre dans les mouvements! Et les paren
ts aussi, alors qu’ils ne l’ont vue que deux fois, la connaissent, et sont encore indulgents…Alors merci Myriam, parce que la danse, c’est juste son momentde bonheur du mercredi aprem!!

Bon, vous vousdemandez quid du portage? Je pense sincèrement qu’avec un enfant sensible à la musique, le portage peut aussi être facilité. Du moins l’installation. Parce que parfois, ils refusent de se laisser faire, n’ont pas la patience, ont des douleurs…Donc, on masse les douleurs en musique, pour ne pas forcer les positions, et on installe en berçant doucement. Rayond’soleil aime tellement le portage qu’elle se détend en voyant l’écharpe, donc je n’ai pas eu à user de ce stratagème avec elle, mais avec le bébé hyper nerveux d’une amie, cela à fonctionné!

Il y  a aussi cette possibilité de danser en corps à corps avec son enfant. parce que parfois ils aimeraient remuer en musique, mais ne le peuvent pas…Juché contre vous, ils se laissent bercer. J’avoue que je berce, même sans musique. (Et si un bébé pleure, je berce aussi même si je ne l’ai pas dans les bras 😀 ) !! Danser, en musique, avec son enfant, pour se reconnecter l’un à l’autre… On pourrait aussi parlé de Kangatraining mais je n’y connais rien, cela n’existe pas vers chez moi, et je ne crois pas que j’y serai allée de toutes façons! Si vous vous kangatrainer, n’hésitez pas à partager vos expériences 😉 

Vous l’aurez compris, la musique est importante, à tous les niveaux. Pour l’éveil sensoriel, pour la découverte du corps, pour la relation à l’autre. Partout, il existe des associations qui rendent la musique accessible à nos petits loups, et je ne peux que vous conseiller de les contacter… Portez vous bien, et chantez en coeur…

DSC_1118 (Copier)