#Portrait du jour…19

Brosser le portrait d’une amie, c’est toujours quelque chose de difficile. Et pourtant comment faire une série sans la mettre dedans, elle mon double, mon évidence…

On se rencontre il y a 3 ans. C’est drôle parce que la première chose que je remarque chez elle, au milieu du groupe, c’est qu’elle porte des Converses avec sa robe.

Je suis du genre timide, je me mêle difficilement aux groupes justement. Mais elle détonne au milieu. Sa tenue me fait immédiatement sourire à l’intérieur et je me fais la réflexion qu’on vient du même monde. Celui où on aime bien avoir les pieds à l’aise, même en robe. Celui où on s’en fout pas mal de ce qu’en pensent les autres, ceux qui pensent qu’on devrait mettre des talons pour être une vraie nana…

Très vite, nous allons nous lier d’une amitié franche, et quasi fusionnelle. Comme des jumelles séparées à la naissance qui se retrouvent (30 ans plus tard quand même).

Je crois que c’est la seule à qui je puisse tout dire sans jugement. Nos fous-rire quasi adolescents, nos réflexions sur la vie, les yeux dans le flou, les épreuves aussi…

Et elle en a eu des épreuves. L’enfance marque et forge l’adulte en devenir. Ce n’est pas toujours facile d’être un enfant. La vie, encore elle. Traverser les épreuves, les abandons, les négligences, en tirer le meilleur, en garder des blessures, mais aussi des forces, porter un sourire en étendard et consacrer sa vie aux Autres.

Parce qu’elle est comme ça E, elle donne, sans compter, jamais. Des mots gentils, des sourires, des petits tuyaux, des compliments, des froncements de sourcils, des leçons de vie énoncées d’une voix douce…

Elle a longtemps travailler avec des mômes en situation de handicap. Je ne sais pas qui à le plus appris aux autres. Elle s’en sort avec une candeur touchante. Est-ce que ce sont les enfants qui l’ont rendue comme ça, ou est-ce qu’il faut déjà l’être pour pouvoir les atteindre un peu ?

Quand il s’est agit de tracer une nouvelle voie, le destin a croisé nos chemins. Je ne crois pas au hasard. On se ressemble vraiment, tellement.

Elle est l’amie qui m’admire et me le dit, sans jamais comprendre que c’est moi qui suis la plus admirative des deux. Créative, inventive et bienveillante, elle trace la voie à suivre. Elle fourmille de mille idées toutes meilleures les unes que les autres.

Alors lance-toi. N’aies pas peur tu sais. La vie, c’est jamais linéaire (ça se saurait non ?) et je suis sûre que tu as les capacités de changer le monde, même si t’es pas organisée. Qui a dit qu’il fallait être organisée pour changer les choses ?

CRÉATIVITÉ=BORDEL AMBIANT.

On s’en fout. Tu sais pas comme t’es forte, comme t’as franchi tous les obstacles les uns après les autres, avec des larmes et alors ?  Les gens forts aussi pleurent parfois, souvent. J’en connais même qui chialent en conduisant 😉

Les larmes c’est le sel de la vie non ?

Elle sait pas comme elle est puissante, différente, et pourtant, elle ne gâche pas son talent, elle le dépose par petites touches toutes fraîches et ceux qui la croisent s’en souviennent généralement. Combien de fois ai-je entendu « Elle est super, E! « .

Oui, elle est super, et j’ai l’immense privilège d’être son amie.

 

 

 

 

Publicités