0

L.B Lilli bricole…et sa gentillesse!

Bon, voici le dernier article que je vous avais promis!

Je voulais vous parler de L.B Lilli Bricole: https://www.facebook.com/lesbricolesdelilli/?fref=ts 

 

Lilli, elle m’a contacté y a un petit peu maintenant, me disant qu’elle avait fabriqué et fait voyager un meitai, le Lilitai. A la suite de ce voyage, plutôt que de le vendre à bas prix, elle souhaitait lui donner une jolie seconde vie, et qu’il fasse le bien autour de lui. Alors elle m’a contactée pour l’offrir à l’association. En retour, elle ne voulait rien, son agenda est déjà bien chargé, elle n’a pas besoin de nouveaux clients, et ne peut assurer de courts délais… » Prêtes le à des familles qui en auraient le besoin, fais en ce que tu veux, mais fais qu’il serve ta cause! » m’a-t-elle dit.

Alors je vous annonce fièrement qu’on a sous la main un Lilitai, modèle en colimaçon, très technique, un vrai caméléon, à vous prêter, vous parents d’enfants à besoin spécifiques!

Caméléon parce qu’il peut servir en:

-Podeagi (jamais testé),

-En onbu à anneaux:DSC_0918 (Copier)

 

-En meitai hybride avec ceinture à clip:DSC_0876 (Copier)

-en   meitai plus classique avec ceinture à nouer:DSC_0923 (Copier)

 

 

Nous, on a apprécié la profondeur du Lilitai! Vraiment, remonter jusqu’à la nuque d’une fillette de 7 ans,ça n’est pas donné à tous les meitai! Concrètement, ne portez pas un mammouth en onbu! Ça tire fort sur les cervicales!  Mais avec un enfant plus petit, vous augmentez la taille du tablier et le champ des possibles! Les bretelles mixtes sont agréables (le rembourrage n’est pas mastoc, et j’aime les larges pans pour renforcer l’assise!)

Ce que j’apprécie avec le meitai, c’est de pouvoir porter haut, en défaisant la ceinture et en venant la passer dans les bretelles.

Puis ça donne un sentiment de liberté terrible!!DSC_0935 (Copier)

La capuche (pas remontée ici!) peut servir pour caler la tête de votre précieux si celui ci ne la tient pas suffisamment seul. Elle est longue et large et vous avez le choix de la raccourcir selon vos besoins. Elle vient se nouer sur la bretelle (le ruban foncé qu’on voit devant mon épaule). 

C’est vraiment un chouette meitai, que vous pourrez adapter à vos préférences personnelles. Il assure un bon maintien, il est large et profond. Je dis oui!

Celui ci est un peu girly, mais nous on s’en fout, le rose n’est pas que pour les filles, et ne dérange ni Rayond’soleil, ni Calme de lune, ni Avalanche, ni même l’Amoureux!

On porte avec ce qu’on a sous la main au moment de partir (comprendre ce qui est sur le dessus de la boîte magique à moyens de portage!)

Si vous désirez tester, n’hésitez pas à me contacter portageethandicap@sfr.fr. L’association ayant une vocation d’aide, nous prêtons les moyens de portage à nos membres, selon les disponibilités et les besoins de chacun. Lilli m’a dit que son agenda était chargé, mais je suppose que si vous êtes amoureux, et convaincus (un peu patients aussi!) il doit y avoir moyen de vous en faire faire un! 

 

 

 

 

 

Alors un immense merci à toi Lilli pour ta générosité, et ton empathie! Le bien appelle le bien…

DSC_0933 (Copier)

Publicités
0

Le Flytai de Fidella

Grâce à Julie et Ronan, mes amis complètement baroudeurs de chez Kangooroule, j’ai pu tester le Fidella. Le meitai de la, toute récente, marque allemande est arrivé fin Août à la maison.  Là encore, je partais avec des à priori négatifs, concernant notamment la couleur( verte que je n’affectionne pas trop) et les bretelles mixtes.

La Bonne surprise c’est que ce vert n’est pas du tout agressif, mêlé au bleu, il passe même super bien; Le fidella est beau et bien travaillé, les coutures sont robustes et jolies. On est d’accord que de jolies coutures n’apportent rien aux sensations mais cela vaut le coup de souligner l’effort esthétique. Comme vous le savez déjà si vous me lisez, je n’aborde pas les caractéristiques techniques et les mesures de l’engin, d’autres l’ont fait avant moi ( ici par exemple) . La ceinture est large mais pas excessivement longue, et je me demande si un gabarit important peut se servir sans problème du Flytai. J’avais très envie de le tester, car il est très plébiscité par les parents, et réputé pour durer…

C’est parti pour le crash test, par un beau jour ensoleillé 😉DSC_0836 (Copier)

Je rappelle le profil du porteur Emy, 1 m 68, 90-60-90 (!!!) et une bonne soixantaine de kilos au compteur.

Opposée dans ce match à Rayond’soleil: 1m10, 21 kilos, hypotonique mais pas trop, hypertrognon aussi!

Le match commence sur les chapeaux de roue. Je me saisie de mon adversaire après avoir préinstallé l’objet du délit autour de ma taille! Je la soulève du sol et…elle abandonne le combat instantanément en me faisant un gros câlin! Maman 1/ Rayond’soleil 0.

 

Les bretelles mixtes m’inquiètaient, car je ne suis pas à l’aise avec le rembourrage. Souvent j’attrape mal aux cervicales, mon point faible. Je suis sujette à des épisodes fréquents et douloureux de cervicalgies aigües et j’évite de les déclencher lorsuq’aucun facteur de stress n’entre en jeu. Je fais une entorse à ma règle du « pas de bretelle rembourrée en meitai » pour tester ce Fidella. J’appréhende pas mal, elles sont très larges, mais finalement beaucoup moins que ce que j’avais pu voir sur les photos et c’est tant mieux.

Le côté déployable me séduit plus. Une petite astuce pour bien tendre le tissu et l’étaler sous les fesses de votre bébé/bambin/enfant c’est de se servir de son coude:

DSC_0838 (Copier)

Le coude opposé pris dans le tissu l’aide à remonter tandis que la main d’où part le pan maintient le bord sous les fesses…. A droite puis à gauche :

On se retrouve donc avec trois couches de tissu sous les fesses de notre Maxi-portée, et il faut bien ça, pour tout vous dire. DSC_0837 (Copier)

Autant avec Avalanche, je me sens déjà au bout de ce porte-bébé, autant avec Rayond’soleil, c’est carrément impossible…J’ai testé plusieurs positions d’installation avec l’un ou l’autre de mes enfants, j’ai même essayé avec GrosBébé, notre poupon lesté. Je ne suis pas convaincue du tout. Pour le lot complet de mes testeurs une constatation: le tissu est glissant donc les pans glissent parfaitement les uns sur les autres et au moment de l’installation, c’est super. Par contre, je me suis vue forcée de resserrer le nouage plusieurs fois, sauf avec GrosBébé, mais son poids n’est pas suffisant pour qu’un portage, même légèrement détendu soit gênant. Il n’y a pas non plus risque pour le porté, entendons nous bien, mais lorsqu’on porte du lourd, on aime que les réglages soient millimétrés. Comme j’ai appris il y a peu: ça manque de grip (j’en apprends du vocabulaire à vous lire!!). Avec Avalanche, cela reste gérable mais avec Rayond’soleil c’est douloureux. Aucun moyen de palier à ces bretelles, lorsque j’avais l’évolubulle je transformais les bretelles mixtes en bretelles déployables: lorsque j’avais déployé sous les fesses ,je repassais sur l’épaule; confort absolu! Mais les bretelles rembourrées c’est très personnel, on aime ou on n’aime pas…Moi j’aime pas! Malgré le fait qu’elles soient hybrides, mes épaules ne sont pas assez larges pour pouvoir déployer le tissu de suite. Après, je supporte très bien quelques bretelles relbourrées de préfo (notamment Isara, JPMBB ou Kokadi…), bizarre donc. Même si cela s’explique par la façon même dont les bretelles sont fabriquées 😉 et viennent se clipser au tablier ensuite.

J’ai donc eu un mois pour tester, je l’ai fait plusieurs foDSC_0839 (Copier)is mais jamais sur de longs moments de portage et plus souvent avec Avalanche. En effet, à chaque fois que j’installais Rayond’soleil, je sentais un truc qui n’allait pas et j’ai mis longtemps à comprendre quoi…

C’est la largeur du tablier qui pêche… J’ai eu beau tout essayer et même remonter les pans des bretelles assez haut, elle, que je porte souvent décentrée à cause de son maintien, n’a pas assez de tissu… Voyez vous même le meilleur résultat que j’ai pu obtenir:

Pourtant son hypotonie n’est presque pas visible avec d’autres porte-bébés. J’ai eu beau régler l’assise avant, remettre le porte-bébé bien au centre, le tout avec une petite fille très docile dès lors qu’il s’agit de portage, il nous manque facile 10 cm de largeur. Sur cette photo, on est pile au milieu. Sur les essais plus naturels, et donc décentrés, le porte bébé dégage complètement le côté fort au profit du côté faible. Un peu juste donc….

 

 

 

L’autre critique c’est A. une amie qui l’a émise pour moi: cette étiquette pile dans le cou du porté, au secours!!! Ça doit bien gratter, surtout chez moi, dans la mesure où on est des phobiques de l’étiquette qui gratte!!!

En résumé, je n’aime pas trop le Flytai, mais ça je crois que vous l’avez compris. Avec des enfants différents, il est bien moins évolutif que prévu. Je parle toujours du point de vue Handicap, car pour les autres enfants, c’est comme pour les autres porte-bébés, tout dépend des envies des parents et de leurs besoins… Nous aurons besoin de plus de générosité encore. La capuche cependant, avec sa forme arrondie à l’enverstéléchargement (1) , sert à merveille de cale nuque… Caler la tête sans la couvrir, c’est permettre à l’enfant qui ne se tient pas de profiter quand même du monde qui l’entoure, et d’être stimulé! C’est très important, et le flytai répond bien à ce besoin là!

 

 

 Voilà, je dirai donc que nous, les parents du monde parallèle, on peut s’en servir jusqu’à deux ans, mais après il nous faudra changer, soit de porte-bébé, soit d’enfant! (oh ça va, faites pas cette tête là, je pensais bien évidemment au petit frère ou à la petite nièce, on se détend!!) . Allez une photo toute douce pour clore cet article!*

DSC_0834 (Copier)

* avez vous remarqué comme je grimace bien?